Visites professionnelles

Profitez des Journées nationales de France urbaine pour découvrir les grands projets portés par Reims. Sur inscription uniquement, visites professionnelles prévues le jeudi 22 septembre 2022 de 9h15 à 12h30.

L'évolution du contexte sanitaire lié à la COVID 19 pourrait nécéssiter des ajustements du programme de visites dans leur format ou nombre de participants.
Nous ne manquerons pas de vous informer des alternatives proposées.
 

​Depuis le 23 septembre 2021, les travaux s’enchainent sur ce site ancré dans le paysage depuis 1973, en vue d'intégrer le bois de récupération dans le mix énergétique du réseau de chaleur du Grand Reims et d’atteindre 90 % d’énergie renouvelable.

Ce chantier, c’est la construction d’une centrale de 900 m2 sur le site de production du réseau de chaleur du Grand Reims. Celle-ci permettra de produire de la chaleur à partir du bois d'emballage traité, du bois issu d'ameublement ou encore, du bois de démolition, une ressource locale provenant d’un rayon de 100 km alentours à la centrale. Il s’agit du plus grand projet de chaufferie bas carbone du Grand Est et de l’un des plus importants de France.

Deux ans après l’annonce par le gouvernement des 25 mesures en faveur des réseaux urbains, considérés comme des leviers majeurs de la transition énergétique, le passage au bois B à Reims devient concret et s’inscrit notablement à l’atteinte des objectifs environnementaux du Grand Reims, à la réalisation du Plan de Protection de l’Atmosphère et sa stratégie bas carbone établie à l’horizon 2024.

Durée
2h (déplacement en car)
Lieu de rendez-vous
9h - Centre des congrès
20 places disponibles

La redynamisation du tissu économique local, l’embellissement du cadre de vie dans une démarche de développement durable, la réappropriation de l’espace public par les habitants et la dotation en équipements d’envergure, autant de défis relevés ces dernières années au travers du visionnaire projet Reims Grand Centre.
Né d’une concertation citoyenne unique (8 000 volontaires ont été associés au projet) et imaginé par des architectes de renom (Marc Mimram, agence Osty, cabinet Wilmotte & Associés), Reims Grand Centre est l’un des plus vastes projets urbanistiques de France.

100 hectares de friche industrielle, situés en plein cœur de ville, ont été entièrement repensés avec les habitants dans le but de redonner une bouffée d’oxygène au centre-ville tout en le reconnectant à différents contextes urbains, sociaux et paysagers. Le futur de Reims s’écrit aujourd’hui avec un nouveau complexe aqualudique (UCPA Sport Station | Grand Reims), modulable selon les saisons et respectueux de l’environnement ; Reims Arena, grande salle événementielle située de manière atypique au centre de la cité et dont les événements font battre le cœur de ville au gré des manifestations culturelles et sportives ; et la rénovation de l’immense parc urbain classé des Promenades où éclats de rire et batailles d’eau viennent perturber quelques siestes ensoleillées depuis le printemps 2022.

Découvrez au fil de cette visite une ville métamorphosée qui s’attache à lier ses nouveaux équipements au patrimoine bâti classé et à l’environnement existant.

Durée
3h (déambulation urbaine)
Lieu de rendez-vous
9h - Centre des congrès
35 places disponibles

Le Centre de Calcul Régional ROMEO est une plateforme technologique qui met à disposition des ressources de calcul performantes sur le calcul à haute performance, les mathématiques appliquées, la physique, la biophysique et la chimie.

Fruit d’un partenariat technologique avec ATOS Bull, ce supercalculateur d’une puissance supérieure à 1 Pflops (un million de milliards de calculs par seconde) bénéficie des processeurs les plus performants disponibles et tire parti des accélérateurs de calcul conçus par NVIDIA.

ROMEO a aussi une approche éco-efficace exemplaire à travers une architecture matérielle et logicielle spécialisée pour le calcul à Haute Performance. Unique au monde, il exploite la toute nouvelle interconnexion BXI conçue par ATOS Bull et préfigure l’évolution des supercalculateurs vers des architectures capables d’associer simulations numériques et intelligence artificielle.

Toutes ces ressources permettent aux industriels et aux équipes de recherche de réduire leurs investissements en matériels et en personnel tout en bénéficiant d’un accompagnement par une équipe d’ingénieurs dédiée. C’est un avantage fort dans un milieu économique compétitif, où modélisations et simulations permettent de réduire les coûts ainsi que la durée de développement des nouveaux projets.

Durée
1h30 (déplacement en car)
Lieu de rendez-vous
9h - Centre des congrès
25 places disponibles

À proximité immédiate du centre-ville, de la gare TGV et des espaces verts que sont les Promenades et la Coulée verte, le Port Colbert s’inscrit dans la dynamique globale des projets de reconquête de friches industrielles. Ce nouveau quartier ambitionne de devenir une vitrine de l’innovation architecturale et environnementale par des moyens de co-construction avec les habitants et les acteurs du territoire. L’aménagement apportera également des réponses en matière de mobilités durables et d’aménagements paysagers pour contribuer à la réduction des îlots de chaleur.

Plusieurs écoles d’enseignement supérieur que sont l’École Supérieure d’Art et Design (ESAD) de Reims et NEOMA Business School investiront les lieux pour confirmer le rayonnement créatif, novateur et compétitif de ce futur quartier.

À quelques pas, dans la continuité de la Coulée verte, un autre projet de requalification : les berges du canal. En réinsérant les berges dans l’organisation urbaine, ce projet poursuit deux objectifs. D’une part, il doit permettre le développement des usages et l’animation des berges en proposant aux Rémois de nouveaux espaces : jardins familiaux, forêt urbaine, maraîchage, ferme pédagogique… D’autre part, il va favoriser les franchissements du canal de manière sécurisée et accessible grâce à des ouvrages en lien avec l’esprit des lieux.

Durée
3h (déambulation à vélo)
Lieu de rendez-vous
9h - Centre des congrès
15 places disponibles

Leader dans le domaine de la bioraffinerie, des agrocarburants, des molécules d’intérêt et des matériaux biosourcés produits grâce aux biotechnologies industrielles, la bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle regroupe industries, plate-forme d’innovation et équipes de recherche privées et publiques.
Implantée sur 260 hectares, elle compte 1200 emplois directs sur site et 1000 emplois indirects sur le bassin rémois et transforme 4MT de biomasse chaque année.

Le site est destiné à générer un développement économique à partir des ressources agricoles du territoire, favorable à l’environnement, en lien avec le Pôle de compétitivité à vocation mondiale "Industries & Agro-Ressources" (IAR) porté par les Régions Grand Est et Hauts-de-France.

Il héberge aussi le Centre Européen de Biotechnologie et de Bioéconomie (CEBB), vitrine technologique et centre de recherche pluridisciplinaire dédié aux biotechnologies, aux biomatériaux et à la chimie verte, qui réunit les compétences et expertises scientifiques et techniques de quatre chaires issues d’AgroParisTech, de CentraleSupélec, de NEOMA Business School et de l’Université de Reims Champagne-Ardenne. Soutenu par le Grand Reims, le Département de la Marne et la Région Grand Est, il a pour vocation de développer la valorisation des bioressources ainsi que les co-produits des bioraffineries et des industries agro-alimentaires.

Durée
2h30 (déplacement en car)
Lieu de rendez-vous
9h - Centre des congrès
35 places disponibles

Au sortir de la première guerre mondiale, Reims durement touchée, entame sa reconstruction selon le plan de l’urbaniste américain George Burdett Ford. Sur une idée de Joseph Krug, la cité-jardin du Chemin-Vert est construite entre 1919 et 1922. Le projet alors piloté par le Foyer Rémois conserve aujourd’hui sa vocation sociale et son caractère architectural et urbain grâce au propriétaire-bailleur inchangé depuis les origines.

Confié à Jacques Marcel Auburtin, l’un des fondateurs de la Société Française d’urbanisme, le chantier marque la rencontre de l’utopie des Gardens Cities avec la volonté de voir renaître un village idéal à une époque où la sécurité sociale n’existait pas. Organisée sur 30 hectares, avec rues bordées de gazon et d’arbres, des places pour des activités ludiques ou sportives, des équipements collectifs (église, école, maison commune) et des centres alimentaires, la cité accueille 617 logements.

Cette visite vous permettra de découvrir la genèse du quartier et son évolution, avec notamment la réhabilitation des années 2000 et l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO, en 2015, dans l’ensemble « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne ». Elle se terminera avec l’exceptionnelle église Saint-Nicaise éclairée par des verrières de René-Jules Lalique, décorée par Gustave Jaulmes et Maurice Denis.

Durée
1h (déambulation urbaine)
Lieu de rendez-vous
9h - Centre des congrès
2 x 25 places disponibles

Friche ferroviaire au cœur de la ville, siège d’une gare de marchandises à partir de 1854 avec des halles construites en 1864, le site de la SERNAM n’était plus exploité depuis 2005. Ce terrain de 6,7 hectares accueille désormais deux grandes infrastructures fraîchement sorties de terre : le complexe aqualudique UCPA Sport Station I Grand Reims, inauguré à l’automne 2020, et la salle événementielle Reims Arena, qui a accueilli ses premiers spectateurs en avril 2022.

Innovant dans sa conception même, l’UCPA Sport Station I Grand Reims rassemble différents espaces ouverts à tous : un centre aquatique (bassin olympique, bassins intérieurs et extérieurs), une patinoire intérieure et extérieure, un espace forme, un pôle dédié au bien-être, un pôle raquettes, un espace de jeux et d’animation et un snack.

À quelques mètres, le complexe évènementiel futuriste et ultra moderne, Reims Arena, a été pensé pour des évènements d’envergure pouvant accueillir jusqu’à 9 000 personnes : concerts, spectacles, compétitions sportives, conventions... D’une grande modularité, Reims Arena, conçue par Wilmotte & associés architectes, donne une nouvelle dimension à la destination Reims.

Cette visite vous portera au cœur des plus grands événements de la ville de Reims.

Durée
2h (déplacement à pied)
Lieu de rendez-vous
9h - Centre des congrès
20 places disponibles

L’ancienne base aérienne 112 se transforme progressivement en terre d’expérimentation, d’innovation et de créativité, grâce à sa reprise par l’association Terrasolis, qui y développe :

  • une ferme expérimentale à taille réelle (expérimentation de nouvelles pratiques culturales par une vision bas carbone de l’agriculture, pour la création de ressources viables et durables),
  • un parc d’affaires (accueil d’entreprises et start-up innovantes en lien avec l’agriculture, les énergies renouvelables et la bioéconomie),
  • une filiale énergies renouvelables (développement de solutions de production et de valorisation d’énergies renouvelables à partir de ressources locales).

Une partie des bâtiments du site abrite également des studios de cinéma, devenant un véritable pôle audiovisuel dédié à l’accueil du tournage de séries de fictions (Chérif, Le Code…).

Se développe autour un écosystème dédié à l’activité audiovisuelle et cinématographique sur le Grand Reims, s’inscrivant dans une démarche d’écoproduction. Les collectivités locales y prennent part à travers le réseau PLATO porté par la Région Grand Est et l’Agence culturelle Grand Est avec le soutien du CNC. L'objectif est de tisser un réseau structuré et coopératif de territoires d’accueil des tournages et permettre aux productions de découvrir l’étendue des atouts naturels et ressources professionnelles de la région.

Durée
2h30 (déplacement en car)
Lieu de rendez-vous
9h - Centre des congrès
35 places disponibles

Fondé à partir des saisies révolutionnaires, sans cesse enrichi par des legs successifs et une politique d’acquisition ambitieuse et éclairée, le Musée des Beaux-Arts de la ville de Reims conserve aujourd’hui l’une des plus prestigieuses collections des musées de France établis en région.

Concrétisé en 2020 avec l’inauguration du Centre de conservation (réserves externalisées et mutualisées), première pierre de ce chantier culturel, le projet de réhabilitation et d’extension du musée des Beaux-Arts souligne la volonté de positionner la culture comme un axe prioritaire. Portée par l’agence portugaise Aires Mateus (45 M€), la réouverture est attendue pour 2025.

Plus largement, ces investissements sont l’occasion de repenser le rôle des musées et leur inscription dans la ville, tout en développant de nouveaux services et en expérimentant d’autres manières de s’adresser aux publics.

La visite proposera une présentation sur site du futur musée des Beaux-Arts, en soulignant notamment les apports à la dimension urbanistique, comme outil de rayonnement, et son articulation avec l’offre culturelle du territoire. Une visite du Centre de conservation où seront évoqués les enjeux de mutualisation entre plusieurs établissements viendra compléter la découverte.

Carte d’identité obligatoire

Durée
2h30 (déplacement à pied et transport urbain)
Lieu de rendez-vous
9h - Centre des congrès
25 places disponibles

Construit à partir de 1627, l'Hôtel de ville attire le regard des amateurs d'art pour son emblématique façade dessinée par l'architecte rémois Jehan Bonhomme. L'histoire de la construction de ce monument se prolonge jusqu'à l'aube du XXe siècle, avant d'être brutalement interrompue par la Première Guerre mondiale. Dès lors, architectes, décorateurs et ornemanistes les plus célèbres de l'Art déco interviennent oscillant entre une tendance dite « moderne » et le « style Louis XIII ».

Après l’aile du côté de la rue du Général Sarrail entre 2017 et 2018, puis celle donnant sur la rue de la Grosse Écritoire en 2018-2019, c’est désormais la façade de l’Hôtel de ville donnant sur l’esplanade Simone Veil qui se refait une beauté.

Restaurer la façade, inaugurée il y a près de 400 ans et qui a su résister au terrible incendie de 1917 lors de la Première Guerre mondiale, s’avère être une opération minutieuse. Derrière l’impressionnant échafaudage, les ouvriers s’affairent pour offrir dès septembre 2022 un visage neuf à l’esplanade.  

Au-delà du projet patrimonial, le chantier intègre également des travaux d’accessibilité pour une amélioration du service rendu aux habitants (ascenseur, flashs lumineux, sanitaires…).

Durée
1h30 (déplacement à pied)
Lieu de rendez-vous
9h - Centre des congrès
20 places disponibles