Alors que le Président de la République souhaite faire de la santé un axe de réforme prioritaire et après plus de deux ans de crise sanitaire qui ont éprouvé notre capacité collective à déployer une approche globale et transversale, un nouveau pacte est à construire entre l’Etat, les territoires et les professionnels du soin pour garantir à chacun, où qu’il vive, un cadre propice à la santé et un accès à l’offre de soins. 
 
Refondation de l’hôpital public, démographie médicale, renforcement des politiques de prévention, décloisonnement des pratiques et lutte contre les inégalités sociales : il s’agit désormais d’élaborer un continuum de « bonne santé » s’appuyant sur la reconnaissance du rôle des territoires dans la production d’un écosystème favorable à la santé et au bien-être. 
 
Solidarités, politique de la ville, qualité des logements, accès à la mobilité, offre sportive et culturelle, alimentation saine, protection de la ressource en eau, lutte contre les nuisances sonores, etc… Nombreux sont les leviers dont disposent grandes villes, agglomérations et métropoles, à l’échelle de leur bassin de vie. Dès lors, quelles avancées de la décentralisation au service de la santé de tous ? Quel nouveau partenariat de confiance avec l’Etat, assorti de priorités et objectifs communs, mesurables et facilement évaluables ? 

Lieu de rendez-vous
Centre des congrès
Durée
1h30