Les outils et les usages numériques ont investi notre quotidien. Sujet technique, le numérique est devenu un objet politique, tant il se révèle incontournable pour penser les politiques publiques et l’aménagement du territoire, en lien avec les compétences et les responsabilités des collectivités locales. Celles-ci investissent les champs de l’inclusion, de la transition écologique, de la régulation, de l’innovation, de l’éthique…, tandis qu’elles tiennent ces mêmes champs comme des axes de mutualisation et de coopération, mais également de transparence et de démocratie.
 
La crise sanitaire a bien mis en exergue les apports du numérique mais également les fragilités qu’il suscite, en termes d’accès aux outils numériques, de connectivité fixe et mobile, de capacité d’utilisation et d’usages, de sécurité numérique, etc. Mises au débat dans le cadre du Plan de relance, ces problématiques sont identifiées par les exécutifs locaux, porteurs de projets et de réflexions qui visent à redéfinir une société numérique plus ouverte et humaine. 
 
Dans le sillage du Manifeste « pour des territoires numériques responsables » publié par Les Interconnectés, les collectivités locales affirment leur volonté de construire et de porter avec les acteurs des territoires une transformation numérique ambitieuse, socialement et écologiquement durable. Dès lors, quels sont les leviers des grandes villes, grandes agglomérations et métropoles pour favoriser les termes d’un numérique durable, responsable et de confiance ? Fort de ces enjeux, comment la gouvernance et le financement du numérique se dessinent-ils ?