Les solidarités sont au cœur de nos responsabilités. C’est dans nos territoires que se concentrent la grande majorité des situations de précarité et des quartiers auxquels nous prêtons une attention prioritaire. CCAS, CIAS, Missions locales, PLIE … accueillent, soutiennent, aident, orientent chaque jour.
 
Nous avons été attentifs aux engagements de l’Etat en matière de lutte contre la pauvreté des enfants et des jeunes, de revenu universel d’activités, de service public de l’insertion et France urbaine y est fortement impliquée. Cette attention devra être plus forte encore si nous ne voulons pas connaître de déception dans leur mise en œuvre.
 
Grâce au pilotage des métropoles Grenobloise, Stéphanoise et Nantaise notamment, France urbaine a décliné des capacités d’action des territoires urbains leur permettant d’agir pour la dignité de nos habitants ou la lutte contre le sous-emploi. Cette capacité d’action pourra désormais être déclinée dans tous nos territoires urbains.
 
La solidarité s’exprime enfin auprès de toutes les générations, plus encore les séniors ou les jeunes que la crise sanitaire peut exposer à des situations de véritable détresse.
 
La solidarité à l’égard de tous, des plus jeunes aux plus âgés, la solidarité entre communes et quartiers de nos territoires, la solidarité à l’égard de nos acteurs engagés guidera nos débats en donnera un sens à nos actions futures.